Installer iOS 7 sur votre iPhone ?

Le nouveau système d'exploitation d'Apple pour smartphones, iOS 7, suscite moult commentaires.

Faut-il installer iOS 7 sur votre iPhone ?

Nouveau design, nouvelles fonctionnalités : certains jurent qu'ils n'auraient jamais dû le télécharger, d'autres l'accueillent les doigts grands ouverts. Faut-il se laisser tenter par l'iOS 7 ou rester à la version précédente, iOS 6 ?

Utilisatrice d'un iPhone, sans être une experte ni une fondue d'Apple, j'ai testé la bête pour vous. Voici mes impressions. 

Sur l'installation. Avant de passer en revue les bons et mauvais points de l'iOS 7, il faut préciser une chose : si vous disposez d'un iPhone à mémoire réduite (8 Go), cet article ne vous sera pas d'une grande aide. Pour installer l'iOS 7, il faut en effet 2.9 Go de mémoire libre.

Et donc faire table rase de sa musique/ses photos/ses applications inutiles pour espérer mettre son système d'exploitation à jour.

Sur le design. Une fois téléchargé, l'iOS 7 surprend par son design vraiment nouveau. Comme le notent de nombreux internautes, Apple semble s'être inspiré des interfaces Windows Phone et Android, s'orientant clairement vers le "flat design", qui supprime les détails superflus (comme les ombres et les dégradés). "Less is more", disent les Anglo-Saxons.

Pour autant, tout n'est pas réussi. Les couleurs des applis, au design plus enfantin, vont de "pêchues" à "carrément criardes" (aïe le vert fluo !).

La police, Helvetica Neue, est certes plus distinguée mais aussi plus fine et donc difficile à lire (on peut toutefois aller dans les réglages pour l'épaissir).

Je me suis un peu perdue dans tous ces espaces blancs, très aérés et parfois abstraits, qui donnent une impression de vide. Les phobiques des ronds et des carrés passeront également leur chemin.

A gauche, l'iOS 6. A droite, l'iOS 7.


Sur le côté "intuitif". Cette interface perd légèrement en intuitivité par rapport à la précédente. Pour The Verge (article en anglais), c'est un choix clair opéré par Apple : "Le concept-clé de l'iOS 7 est que les utilisateurs savent déjà bien se servir d'un smartphone. C'est un changement radical : iOS était si intuitif." Les inscriptions sont donc plus allusives ou écrites plus petit, comme si, au fond, on pouvait s'en servir en fermant les yeux. Pas pratique pour les novices, les étourdis ou ceux qui migrent depuis Android, Blackberry ou Windows Phone.

Partager une photo est aussi plus compliqué qu'avant. Lorsqu'on en choisit une dans sa bibliothèque et que l'on clique sur la petite flèche pour partager le contenu, on ne tombe plus sur l'image de gauche, mais celle de droite.

A gauche, l'iOS 6. A droite, l'iOS 7.

Air Drop, qui permet de partager des photos entre iPhones sans connection internet (quand ils sont proches l'un de l'autre), prend une place démesurée par rapport à l'usage que l'on en fera. Quant à l'inscription "Diaporama", nouvelle venue de cette interface photo, je n'ai pas réussi à me l'approprier.

Sur les notifications. C'est un des plus gros "hic", à mon avis. Les notifications, que l'on fait toujours dérouler en faisant glisser le doigt depuis la bordure haute de l'écran, ont été remaniées. Il n'y a plus une mais désormais trois sections. "Aujourd'hui" contient l'agenda, or on ne peut toujours pas le synchroniser avec Google Agenda (à titre personnel, je ne m'en servirai donc jamais). Reste "tout" et "manqués", que je n'arrive pas bien à distinguer.

Sur la rapidité. Un petit détail me chagrine enfin. Quand une application s'ouvre, elle ne semble plus provenir du milieu de l'écran mais de l'icône elle-même, comme si on zoomait dessus. On perd en fluidité dans la navigation, surtout lorsqu'on ferme cette application : le zoom arrière donne un peu le tournis.

Sur le "control center". Une des grandes nouveautés de cet iOS 7 est la création d'un "control center" que l'on ouvre en glissant le doigt depuis le bas de l'écran (soit, l'inverse des notifications). Y sont regroupés des raccourcis pour les fonctions les plus usuelles : mode avion, wifi, bluetooth, mode silencieux et verrouillage de l'orientation. Suivent le réglage de la luminosité, lecteur de musique, Air Drop (encore lui) et enfin, quatre fonctionnalités pratiques : lampe-torche (une fonction désormais native), horloge, calculatrice et photo (qui renvoient aux applications). On gagne du temps.

Sur les SMS. Je ne m'en étais pas aperçue tout de suite, mais une petite correction est apportée : il est désormais possible de lire l'heure d'envoi d'un SMS, en glissant son doigt depuis l'extérieur de l'écran vers le message.

Sur la recherche. Autre nouveauté, la suppression de l'écran recherche, qui s'ouvrait depuis l'écran principal en glissant le doigt de gauche à droite. Désormais, cet écran dédié n'existe plus. Pour accéder à la recherche, il faut faire un petit glissement de doigt de haut en bas, mais en partant moins haut que pour ouvrir les notifications.


A gauche, l'iOS 6. A droite, l'iOS 7

Sur les photos. Quelques petits changements positifs à noter, inspirés d'Instagram. Il est dorénavant possible de choisir ses filtres avant de prendre la photo et de choisir un format "carré", façon diapo. Pas révolutionnaire, mais pratique. L'autre avancée concerne le stockage des photos. Avec l'iOS 7, elles sont classées par années et par album, donnant plus de profondeur à l'application native "photos".
Sur la navigation. Petit révolution au niveau des onglets de Safari. Quand plusieurs sont ouverts en même temps, ils ne s'affichent plus de gauche à droite mais de façon verticale, un peu comme une bibliothèque de vinyles (et comme sur Android, au passage). Reste qu'il faut toujours cliquer deux fois pour ouvrir une nouvelle page internet. Dommage.
Sur iTunes. Les médias américains nous informent d'une petite amélioration côté iTunes, leader de la musique en ligne, avec l'arrivée de iTunes Radio aux Etats-Unis. On ignore si cette fonctionnalité, qui permet de lancer une radio à partir d'une chanson de notre choix, comme sur Spotify, arrivera un jour en France.

Sur Siri. Enfin, un détail qui a son importance pour les utilisateurs du service de reconnaissance vocale Siri. Ce programme est non seulement amélioré (comme à chaque fois, ironiseront certains), mais il est surtout disponible avec une voix féminine en français. Jusqu'à présent, la version française féminine n'existait que pour le Canada.
Partager sur Google Plus

A Propos Maher Ben

Toutes les trucs et astuces que nous découvrons sur nos iPhone, iPod touch et iPad sont regroupés dans cette catégorie ...
Rédacteur sur iPhone Astuces qui fait partie du site www.leblogger.fr Plus d'info
    Commentaires
    Commentaires Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire